IKONIUM HORS LES MURS


4

rencontre / débat

18 mai 2009

maison des échevins

Cluny Chemins d’Europe 

 

UN DIAMANT BRUT

 

 YVETTE SZCZUPAK-THOMAS


 

 

avec

MADELEINE & ANTOINE BOSSHARD

qui ont été à l’origine, avec leur amie Edith de la Héronnière, de la publication de ce livre



Orpheline confiée à l’assistance publique de l’Yonne, Yvette a un destin tout tracé de fille de ferme plus ou moins maltraitée au gré des familles qui l’accueillent. Elle avance dans la vie « comme un chien aveugle suivant une piste, de relent en relent, au cœur de la pestilence du clapier, des remugles de la bauge, des senteurs du fumier », jusqu’à ce beau jour où elle est remarquée par un couple de Parisiens qui, séduits, décident de l’adopter. Les Zervos, éditeurs des Cahiers d’art, plus riches en amis artistes et poètes qu’en or, font entrer dans leur ronde fascinante et bohême ce jeune « diamant brut » qui ne rate pas une seconde des leçons de son ami Pablo Picasso, des belles histoires de Braque ou de celles, plus subtiles, de Paul Eluard caché avec Nusch dans le grenier des Zervos. Puis il y aura, plus tard et moins aimé, l’encombrant René Char. Bref, tout ce monde des arts, de la poésie, des engagements et des mensonges nécessaires qui animent la vie de ces années troubles. Et qui, au gré des circonstances dramatiques de l’Occupation, oscille entre Vézelay et Saint-Germain-des-prés. La guerre terminée, on revient à Paris, là on se parle, on se touche, se jalouse, on vit et couche ensemble, avec quelques sordidités par-ci-par-là…

Yvette s’enfuira jusqu’en Israël où elle a écrit ce livre magnifique, à l’écriture percutante et profonde portée par l’inventivité qui fait de cette biographie d’orpheline une œuvre littéraire rare, absolue révélation tant sur le monde de l’art qu’en littérature…


Yvette SZCZUPAK-THOMAS   

Un diamant brut    

Vézelay-Paris 1938-1950

points



          

Christian & Yvonne ZERVOS

Site du Musée ZERVOS à Vézelay